Dimpa

Construction & concept participatif

La construction de l’école est prévue en différentes phases stratégiques afin de pouvoir organiser et coordonner une combinaison d’intervenants professionnels et non-professionnels. Ceci permet d’un côté de baisser les couts de construction et de l’autre côté de réaliser le concept participatif pour renforcer l’identification des futurs utilisateurs ainsi que des habitants de la ville avec l’école.

Les différents éléments de phasage de construction sont les suivantes :

Construction primaire et couverture

Charpente basée à éléments identiques préfabriqués, consistant de poteaux bois et élément de charpente pour couvrir une porte entre 7m (salle de classes) et 12m (atelier) et posés à une trame constructive autour de 3m. Cette structure sera étudiée par un bureau d’étude spécialisé. Elle correspond aux techniques de charpente tout à fait classiques au Congo et sera couvert par une entreprise professionnelle en tôle acier ondulée galvanisée, très typique pour tout l’Afrique

Fondations en pieux en béton

A définir par le bureau d’étude et selon étude de sol à établir. Les fondations seront réalisées par une entreprise spécialisée.

Les différents remplissages

des murs peuvent être réalisés par des habitants, des volontaires ou des élèves et enseignants de l’école, sous contrôle d’un superviseur professionnel en étroit échange avec note cabinet d’architecte. Il s’agit de techniques simples à réalisés, comme le remplissage en bambou, en lattes de bois ou en terre crue.

Une grande partie

des menuiseries extérieurs et des meubles peut être réalisé par les élèves de l’école en formation de menuiserie. L’école fabrique aujourd’hui des meubles de bonne qualité.

Sol en planches bois massifs

Le sol sera posé par une entreprise professionnelle